jeudi 6 août 2015

Des sentinelles immobiles veillent sur la ville

Cette année encore, d'étranges sculptures arrivées de quelque mystérieux univers, sont venues se poser dans différents lieux de la ville de Gap, sentinelles immobiles posées le temps d'un été sur un perchoir de circonstance ; toutes savent que l'automne venu, elles s'en iront vers d'autres cieux, sauf l'une d'entre elles qui restera ici, à jamais.
C'est ainsi que l'on peut rencontrer au hasard de nos pas, un gorille au regard attendrissant comme en attente de résoudre -pacifiquement- un conflit de bonobos.
Parfois on s'invente un fil d'Ariane pour éviter que le regard ne reste prisonnier dans les dédales d'un labyrinthe cubique.
Une femme court désespérément pour échapper à quelque destin funeste...
Une autre a trouvé son équilibre dans notre ville ; de sa fenêtre elle pourra pour toujours observer les passants de la place Gavotte (sculpture acquise par la Ville).

Renseignements: ses œuvres d'art originales de quatorze artistes sont exposées tout l'été dans le cadre de la manifestation "A ciel ouvert" organisée par la Ville de Gap.

DIAPORAMA (complété tout au long de l'été au fil de nos "sorties croquantes")